Une coopérative existe par et pour ses adhérents : nous rejoignons ce groupement de producteurs pour ses valeurs de mutualisation et de partages.

Aujourd’hui, nous sommes 70 adhérents dont 5 femmes. Nous avons des profils variés : par la taille de nos exploitations (de quelques aires saunantes à plus de 100 !), par nos origines (géographique, sociale, ou professionnelle)… ou par notre statut de saunier: certains sont exclusivement sauniers, d’autres font le choix de la double activité, certains sont retraités, d’autres en cours d’installation...

Chaque adhérent a sa propre exploitation. En livrant nos productions, chacun d'entre nous possède une part dans le stock général : chaque mois, nous percevons un acompte sur les ventes. Nous ne sommes pas salariés mais bien actionnaire de notre entreprise.

Notre Coopérative, malgré ses 80 ans d’existence, est relativement jeune : la moyenne d’âge des Sauniers se situe autour de 48 ans – le plus jeune producteur a 23 ans, le plus ancien (en activité) a 84 ans !

Depuis toujours, les sauniers veillent à transmettre leur savoir-faire : guidés et formés par les anciens, nous participons ainsi à la sauvegarde d’un métier et au-delà, nous participons à la protection de paysages spécifiques et aidons au maintien de ces milieux vivants exceptionnels.

Être adhérent à la Coopérative des Sauniers de l’Île de Ré est un engagement :15 d’entre-nous sont élus en Assemblée Générale. Ils constituent le Conseil d’Administration qui dirige la coopérative, bénévolement, en collaboration avec la direction.

Les membres adhérents sauniers de la Coopérative
© 2017 - Julien Roche / chantier collectif pour sauver la saison d'un saunier qui s'est blessé :nous nous sommes relayés tout un été par équipes

Nous partageons donc des valeurs et des convictions fortes. Les chantiers collectifs, les actes d'entraide, la défense de la profession dans sa globalité font de notre groupement de producteurs les garants d'un métier, d'une histoire longue de plusieurs siècles.


logo APSIR

Dans notre métier, nous travaillons aussi avec nos collègues sauniers individuels de l’Île de Ré et/ou des autres sites de productions de sel récolté manuellement de la façade atlantique pour la défense de la filière.

Nous travaillons sur les dossiers fondamentaux pour la reconnaissance et la protection de nos métiers ou des produits issus du marais salant.

Avec l’APSIR - Association des Producteurs de Sel de l'île de Ré nous travaillons sur :

  • le dossier IGP (Indication Géographique Protégée « sel de l’Île de Ré)
  • les projets de coopération Marais salants avec la Guinée

Avec l’AFPS - Association Française des Producteurs de Sel marin récolté manuellement (qui regroupe les sites de Guérande et Noirmoutier) , nous travaillons à :

  • la reconnaissance agricole de la profession,
  • l'obtention du label STG (Spécialité Traditionnelle Garantie - pour la Fleur de Sel, qui détermine la méthode de récolte)

Nous avons obtenu la reconnaissance de l'alimentarité du sel (2007), la reconnaissance agricole du métier (2017) ...

L'outil du Saunier: la lousse
© 2017 - Julien Roche

Nouveau compte S'inscrire